dimanche 23 septembre 2012

Le glutathion et le cancer

Le Dr Jimmy Gutman a traité fréquemment dans ses livres et conférences du rôle et de l’effet du glutathion dans la prévention et le traitement du cancer. Nous reproduisons ici des extraits de sa brochure intitulée LE GLUTATHION son rôle dans le cancer et la thérapie anticancéreuse. On consultera également avec profit le chapitre 5 de son livre GLUTATHION VOTRE CLÉ VERS LA SANTÉ.

Qu’est-ce que le glutathion?

Le glutathion joue un rôle important dans la prévention et le traitement de nombreuses maladies : problèmes cardiaques, maladies vasculaires, cholestérol, diabète, hépatite, sida etc.…

Le glutathion aide notre système immunitaire à se défendre contre les agresseurs. Chez l’individu en bonne santé il aide l’organisme à éliminer ses toxines, les cellules précancéreuses et à prévenir les maladies gériatriques telles que la maladie de Parkinson et d’Alzheimer.

Le glutathion est également très important pour les personnes ayant de lourdes activités physiques. Chez les sportifs de haut-niveau on constate plus de résistance à l’effort et une force musculaire accrue, une récupération plus courte à l’effort, moins d’acidification musculaire ainsi qu’une guérison plus rapide des blessures.

Le glutathion est le principal agent responsable de la bonne santé du corps. Antioxydant, stimulant du système Immunitaire et Détoxiquant. Cette petite protéine, produite naturellement par le corps, maintient ces trois fonctions protectrices vitales. En fait, votre vie dépend du glutathion. Sans lui, vos cellules se désagrégeraient par oxydation incontrôlée, votre corps présenterait peu de résistance aux bactéries, virus et cancer. De plus, comme si ce n’était pas assez, votre foie se désagrégerait et mourrait finalement d’une accumulation de toxines.

Qu’est-ce que le cancer?

Le cancer est une prolifération anormale de certaines cellules ou de certains tissus dans le corps. Cette prolifération peut étouffer des organes vitaux, perturber leur fonctionnement et utiliser leurs réserves d’énergie. On dénombre plus d’une centaine de cancers différents. Certains se propagent plus rapidement que d’autres. Beaucoup se traitent bien ou sont même guérissables. Néanmoins le cancer est la deuxième cause de mortalité en Amérique du Nord (la première étant les maladies cardio-vasculaires). Un tiers des Américains mourra d’une forme ou d’une autre de cancer. On connaît trois manières de prévenir l’apparition de beaucoup de cancers : le régime alimentaire, le fait d’éviter les carcinogènes et le renforcement des défenses immunitaires.

Quel est le lien entre le glutathion et le cancer?

Le glutathion nous aide à combattre le cancer de trois manières différentes. La première est la plus importante et prévient l’apparition d’un cancer primaire. La deuxième combat des cancers déjà diagnostiqués. La troisième aide à soulager plusieurs complications de cette maladie, incluant la perte de poids importante et les effets secondaires de la chimiothérapie et de la radiothérapie.

Comment le glutathion prévient-il le cancer?

- Protection antioxydante contre la mutation de l’ADN
La production d’énergie et d’autres activités de la cellule entraînent la formation de dérivés (pro-oxydants) appelés radicaux libres. Ils peuvent induire des mutations de l’ADN. Un article publié en 1996 dans le European Journal of Cancer suggérait que l’on considère les radicaux libres comme une classe importante de carcinogènes. En tant qu’antioxydant majeur de la cellule, le glutathion neutralise les dangers potentiels des radicaux libres (en particulier les oxy-radicaux) dès leur formation. De plus, le glutathion potentialise les effets d’autres antioxydants comme les vitamines C et E et le sélénium qui, chacun à sa manière, jouent un rôle important dans la lutte continuelle contre les radicaux libres. Au niveau de l’ADN, le glutathion prévient non seulement les mutations mais il peut aussi réparer ses endommagements. Il contribue également à la création de nouvel ADN.

- Potentialisation de la réponse immunitaire

Le glutathion joue un rôle crucial dans le système immunitaire et est directement impliqué dans la réplication et la croissance des lymphocytes T. Ce type de globule blanc s’attaque plus particulièrement aux agents infectieux et aide à la coordination d’une réponse globale de l’organisme. Un faible taux de glutathion conduit à une activité inappropriée des lymphocytes T. C’est ce que l’on observe chez les patients atteints du VIH qui sont particulièrement sensibles au sarcome de Kaposi auquel un système immunitaire en bonne santé peut habituellement résister.

- Détoxication des carcinogènes

En plus d’être un antioxydant puissant, le glutathion est aussi un puissant détoxiquant. Il est capable de neutraliser ou d’éliminer un bon nombre de carcinogènes et de mutagènes environnementaux que l’on connaît bien. Il n’est pas surprenant que l’on trouve les concentrations les plus élevées de glutathion dans le foie, l’organe principal de détoxication de notre organisme.

De faibles taux de glutathion favorisent-ils l’apparition d’un cancer?

Le glutathion est un constituant que l’on trouve dans plusieurs enzymes et qui ont chacun un rôle particulier à jouer dans la défense de l’organisme. Une étude publiée dans le Journal of the National Cancer Institute s’est intéressée à l’une de ces enzymes, le glutathion-S-transférase-mu-1 (GSTM1). Cette enzyme est un antioxydant qui détoxique les carcinogènes classiques de la vessie comme ceux que l’on trouve dans la fumée du tabac.

D’autres études ont montré qu’une autre enzyme du glutathion, la glutathion-S-transférase-pi-1 (GSTP1) est presque toujours absente chez les hommes atteints du cancer de la prostate, qu’il soit déclaré ou encore au stade précancéreux. On suppose donc que l’absence de cette enzyme du glutathion peut rendre la prostate plus vulnérable à l’apparition d’un cancer. À ce jour, plusieurs études semblent confirmer cette hypothèse. De même, on a pu corréler l’absence d’autres enzymes de glutathion avec l’apparition de cancers du sein et du poumon, en particulier chez les fumeurs.

Si certaines cellules cancéreuses contiennent beaucoup de glutathion, l’augmentation des taux de glutathion n’aggraverait-elle pas le cancer?

Plusieurs types de tumeurs contiennent de grandes quantités de glutathion, un facteur qui peut les rendre résistantes à la chimiothérapie comme à la radiothérapie. Toutefois, les cellules cancéreuses ont perdu leur capacité d’autorégulation de leur croissance ainsi que d’autres fonctions métaboliques. Entre autres, elles ne sont plus capables d’ajuster leur métabolisme de glutathion. Quand les cellules cancéreuses sont exposées à de grandes quantités de précurseurs de glutathion (constituants de base), elles cessent toute production de glutathion. C’est ce que les scientifiques appellent la « régulation en baisse » (down regulation) ou « inhibition par rétroaction négative ». Les cellules saines ne réagissent pas de la sorte.

Comment l’augmentation du taux de glutathion aide-t-elle à combattre le cancer?

En utilisant les précurseurs appropriés ou constituants de base, on peut augmenter sélectivement le taux de glutathion dans les tissus sains et réduire celui des cellules cancéreuses, ce qui va les rendre plus vulnérables à leur endommagement et à leur élimination par le système immunitaire.

Comment l’augmentation du taux de glutathion aide-t-elle la chimiothérapie et la radiothérapie?

Tout comme une baisse de glutathion dans les cellules cancéreuses les rend plus vulnérables, l’augmentation du glutathion dans les cellules saines fortifie ces dernières. Celles-ci supportent mieux un traitement de chimiothérapie ou de radiothérapie. On notera alors une diminution des effets secondaires liés au traitement : nausées, vomissements, diarrhée, perte des cheveux et même leucopénie (baisse du nombre des globules blancs).

Le glutathion et le système immunitaire face au cancer
Le glutathion aide le système immunitaire de plusieurs manières. Tout d’abord, il facilite la croissance et le fonctionnement des globules blancs qu’un traitement anticancéreux peut fortement endommager « malgré » lui. De plus, il augmente la capacité du système immunitaire de combattre le cancer directement. Des taux élevés de glutathion se sont avérés très efficaces dans la prévention du cancer.


Résumé

La modulation du glutathion correspond à une approche inédite dans le traitement et la prévention du cancer. Des patients qui ont un taux de glutathion intracellulaire plus élevé ressentent beaucoup moins d’effets secondaires lors d’une chimiothérapie. De plus, les cellules dont le taux de glutathion est élevé présentent une meilleure protection contre les radiations. Cela diminue les effets secondaires de la radiothérapie.

Les radiothérapeutes qui ont étudié le rôle du glutathion dans la protection des cellules ont pu noter la corrélation suivante : un traitement préalable à la radiothérapie pour augmenter le taux de glutathion était associé à un nombre moindre de brûlures dues aux radiations. On a démontré à plusieurs reprises qu’on obtient une meilleure tolérance à la radiothérapie lorsque, avant ou pendant celle-ci, on administre des produits qui augmentent le taux de glutathion.

Faire grimper le taux de glutathion de plus de 500 % naturellement

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire